BESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswy

L'éducation constructive

Par Marie Gilbert

BIENVENUE A TOUS LES PARENTS ET FUTURS PARENTS, INDISPENSABLES ET MERVEILLEUX BATISSEURS

Docteure en sciences de l’éducation, ayant une formation en psychologie, je mets mes recherches et mon expérience de mère, d’enseignante, d’animatrice de groupes de créativité à votre service, vous les parents d’aujourd’hui : l’éducation constructive est une éducation du juste milieu, fruit d’un optimisme lucide, particulièrement adaptée aux besoins d’un monde en mutation.

Mon souhait ? Que chaque famille puisse aider l’enfant à forger les clés d’un bonheur durable, sur le chemin qui est le sien.

 

« Eduquer c’est construire,
poser consciemment la pierre du présent
dans une perspective d’avenir. »


 

Pourquoi l'éducation constructive ?

Construire c’est, en posant consciemment la pierre d’aujourd’hui, voir s’élever l’édifice à venir. Exactement votre démarche d’éducateur quand vous voyez, instant par instant, s’élever dans votre enfant, l’homme ou la femme de demain.
Au-delà de la relation positive parent-enfant qui, alliant bienveillance et fermeté en est la base, l’éducation constructive est une démarche globale orientée vers un but : aider l’enfant à se construire et à construire son bonheur en tenant compte des fluctuations et des urgences d’un monde en mutation.
Il n’y a pas de recette infaillible, l’imprévisible fait partie de la vie et de l’éducation. Mais en faire une œuvre de bâtisseur donne un fil directeur qui inscrit chaque instant dans un projet à long terme et vous facilite l’accompagnement de votre enfant.

Nouveauté 2018

Editions Eyrolles

LES PRIORITES DE L’EDUCATION AUJOURD’HUI

Bien sûr élever un enfant demande des efforts et ce n’est pas facile. Mais l’éducation est une chance à vivre des années durant, à réinventer jour après jour, à préserver quelle que soit la météo. Elle permet au parent et à l’enfant de grandir ensemble, l’un grâce à l’autre !

1 -Restituer sa globalité à l’éducation.

On a trop longtemps morcelé l’éducation et donc la vie de l’enfant, en séparant l’amour de l’autorité, en vivant dans l’instant coupé de l’avenir ou en divisant la croissance en âges à problèmes... L’éducation constructive s’inscrit dans un projet éducatif global, s’adaptant au quotidien comme aux situations exceptionnelles. Elle voit dans l’enfant l’homme ou la femme de demain, et dans sa croissance le mouvement continu de la vie quels que soient ses détours. Elle place aussi la famille au centre d’un projet éducatif dynamique, en interaction à la fois avec l’entourage et le reste du monde.

2 - Réinventer les valeurs éducatives

L’un des défis d’aujourd’hui, c’est de sortir de l’individualisme sans sacrifier l’individu. Il peut être relevé par une éducation qui aide l’enfant à développer ses aptitudes, à s’épanouir et à cultiver le respect, la solidarité nécessaires à une socialisation réussie.

3 - Le but de l’éducation constructive : un bonheur durable

La famille n’échappe pas à l’imprévisible qui fait partie de la vie. Mais, l’éducation constructive peut, pas à pas, aider l’enfant à devenir pleinement l’humain qu’il est déjà, et ce faisant à conquérir un bonheur durable.

Les atouts des parents ? L’amour, le bon sens, et… l’humour ! 

© 2018 Tous droits réservés